Stéphane Rousseau prend part pour la première fois au Festival Juste pour rire de Montréal en 1988. L'année d'après il intègre la CKMF, première radio québécoise francophone. Puis il s'investit, dès 1991, dans l'écriture de son premier véritable One Man-Show, dans lequel il donne vie au désormais célèbre personnage de Madame Jigger. Le succès est au rendez-vous et le public québécois est conquis par le talent de cet artiste complet. Stéphane obtient le prix du meilleur spectacle d'humour en 1993, le prix double platine en 1994 pour le nombre de billets vendus et s'impose ainsi comme l'un des humoristes les plus prometteurs de sa génération.  

À l'occasion du 31 décembre 1999, il présente son nouveau spectacle éponyme qui, non seulement lui vaut deux "Olivier" en 2001 mais le porte aussi jusqu’à Paris pour 45 représentations au Bataclan la même année.  

En figurant parmi les grands de l’humour francophone, Stéphane Rousseau attire l’attention du 7éme art, se voyant ainsi offrir un des rôles principaux du film de Louis Saïa "Les Dangereux". Continuant parallèlement à se produire sur scène, il forme en juillet 2002 et 2003 un duo inédit avec Franck Dubosc pour présenter le "gala des Français" dans le cadre du Festival Juste pour rire de Montréal, émission diffusée sur France 2.  

En 2003 il décroche l’un des rôles principaux dans le chef d’œuvre oscarisé et césarisé de Denys Arcand "Les invasions Barbares", et reçoit le " génie du Meilleur acteur de soutien " au festival du film de Toronto. L'année suivante, Stéphane Rousseau remonte sur les planches en tant que chanteur comédien et figure en tête d’affiche de la distribution parisienne de la comédie musicale «Chicago».  

Parallèlement, son nouveau One Man Show fait l’unanimité auprès du public et des critiques de Montréal. L'artiste exporte ensuite son spectacle adapté spécialement par Franck Dubosc , et se produit sur toutes les scènes de France et au Bataclan le temps de 30 représentations exceptionnelles en Janvier 2006. S'ensuivra une nouvelle tournée québécoise s'achevant par un nouveau retour au Bataclan, fin 2006.  

Enfin, l'humoriste québécois préféré des Français remonte sur les planches en 2008 à l'Olympia. Stéphane Rousseau débute son show au milieu d’un décor haut en couleurs, avec images projetées, néons et autres jeux de lumières, dans une ambiance électrique où il nous invite à assister à sa propre thérapie au cours de laquelle il fait intervenir une galerie de personnages qui sommeillent en lui, tous plus désopilants les uns que les autres.  

Nous retrouverons donc, entre autres personnages, Rico, le latin lover, aux répliques savoureuses: «Ye respecte la femme énormément!!! Y’en ai respecté une ce matin, une ce midi, et ye vais en respecter encore une autre ce soir. Qui sera la chanceuse?!» «On dit que cinquante pour cent des femmes sont insatisfaites sexouellement! Hé! Que voulez-vous! Ye ne peux pas être partout!»    En 2010, Stéphane Rousseau revient avec  "Les Confessions de Stéphane Rousseau". Il nous invite alors à entendre ses confessions, sans concession ni censure. Dans un décor de rêve, il nous plonge dans sa réalité et nous confie certains des épisodes les plus émouvants, croustillants et irrésistibles de sa vie.  

Stéphane est de retour dans l’hexagone ce printemps 2014 avec une tournée de rodage de son prochain et tout nouveau spectacle, Stéphane Rousseau brise la glace, qu'il présentera à Paris   au Théâtre du Palais-Royal du 13 novembre 2014 au 10 janvier 2015.  

Dans ce spectacle et pour la première fois, Stéphane nous fait découvrir toutes les facettes de sa personnalité dans un seul et même spectacle. Plus drôle et plus fou que jamais, il revient sur scène entouré de ses amis musiciens, et nous offre une expérience originale, électro-pop-rock-humoristique-live ! Stéphane Rousseau, performer aux multiples talents, révèle sa polyvalence à l'américaine, se dévoile à l'européenne et charme à la québécoise.

 

William Croft:

musiciens_004

Issu d'une famille de musiciens, William Croft a suivi une formation de piano classique au Conservatoire de musique de Chicoutimi (au Québec). De l'orgue à la tradition du piano bar, en passant par les grosses productions de spectacles musicaux, William se ballade d'un style à l'autre avec une aisance incroyable. Un talent et un éclectisme qui s'accordent à merveille avec le spectacle de Stéphane Rousseau.

Elie Bertrand – Sticks & Strings:

Elie Bertrand

Dans ses souvenirs les plus lointains, Elie Bertrand a des baguettes à la main. Ses parents lui infusent la valeur des musiques les plus diverses. Rapidement, elle comprend que la batterie peut transformer une bonne mélodie en une excellente chanson. C’est déjà dans son ADN. Ça deviendra sa destinée! Depuis l’adolescence, Elie performe avec amour et passion : télé, radio, scènes prestigieuses tant canadiennes qu’américaines, multitude de festivals, tournées aux côtés des plus grands de son métier.

Ne vous y méprenez pas. Derrière chaque balancement de sa chevelure dorée, derrière l’extravagance de sa gesticulation, il y a toute une histoire! Pour plus d’informations : www.ElieBertrand.com

Commanditaires : Pearl Drums | Sabian Cymbals | Evans Drumheads | Regal Tip | M.A.C. Cosmetics